Ainsi, persiste le Premier ministre: "A partir de maintenant, toutes ces activités sont déclarées illégales… La monnaie est comme toute autre marchandise qui n’est pas bonne dans les mains de n’importe qui… Dès demain, les services  de l’ordre vont sillonner les lieux qui sont tous connus… Tous les agréments sont de nul effet…"

A cette occasion, il a pointé du doigt certaines banques primaires qui ont refusé de soutenir la relance de notre économie, en pratiquant des taux de change hors normes.

Focus de GUINEE24.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here