Ces femmes secrétaires venues des départements ministériels comme le ministère de la communication, de la pêche et de l’aquaculture, du ministère du commerce, de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance du ministère de la pêche et de l’aquaculture, du ministère de l’agriculture, de l’enseignement pré-universitaire de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation ont eu ces satisfécits après avoir suivi un mois de formation en technologie de l’information et de la communication. Ce qui les permettra d’être plus efficaces dans l’utilisation des équipements technologiques dans  leur profession de secrétaire dans leurs départements respectifs.

Salematou Tounkara point focal  au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation bénéficiaire de cette formation confie au micro de GUINEE24 que  « grâce à cette formation je n’ai pas besoin de quelqu’un pour créer ma boite email, je n’ai pas besoin de quelqu’un pour me mettre en réseau. Donc, je suis très contente de  la fondation appuyée par ses partenaires, avec le ministère de l’action sociale car, grâce à eux je suis maintenant outillée en TIC ».

 Elle a aussi lancé un appel aux autres femmes qui n’ont pas eu la chance de bénéficier de cette formation d’apprendre l’outil informatique  parce que dit-elle « sans ces outils informatiques aujourd’hui on est comme une personne handicapée, obsolète, déconnectée du monde ».

Pour la Ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Sanaba Kaba «  l’administration guinéenne se modernise. C’est d’autant plus vrai que nous les femmes nous constituons 52% des populations et nous avons une part très active dans le fonctionnement de l’administration. Si on s’initie aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, ça va nous faciliter le travail ».

La ministre comme les autres intervenants a demandé à ces femmes bénéficiaires « d’utiliser à bon escient cette formation, faire la mise en œuvre et pourquoi pas restituer aux autres qui n’ont pas bénéficié aujourd’hui et qui sont autour d’elles ».

Elle ajoute que « si 150 femmes bénéficient  de cette formation, ça veut dire que les NTIC prennent du terrain en Guinée ».

Pour Maïmouna Yombouno, Présidente de la fondation solidarité féminine « cette initiative de sa fondation est partie d’un constat « qui révèle que les femmes de Guinée ne sont trop initiées en TIC car, la réussite de ce projet est aussi né des petits moyens de la fondation  mais aussi des stratégies mises en place »..

A noter que l’objectif numéro 1 de cette fondation est l’autonomisation de la femme. A part cette initiative à l’endroit des femmes, la fondation compte organiser le 30 mai prochain un  gala humanitaire avec les grandes voix féminines de Guinée appuyée par l’artiste Monique Séka.

 Enfin, ce gala humanitaire permettra à la fondation de collecter des fonds pour soutenir des femmes, les enfants et les personnes qui ont été affectées par le virus Ebola. Elle demande le soutien de l’Etat et des bonnes volontés.

Balla Yombouno, guinee24.com, Conakry

                                                                  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here