Proche d’Alassane Ouattara, le député de Korhogo déclarait en janvier 2012 à Jeune Afrique à propos du chef de l’État : « C’est lui qui m’a formé, ma carrière se fera toujours à ses côtés ».

Agenda politique chargé 

Sa désignation survient quelques heures après la démission de Daniel Kablan Duncan de la primature et la désignation de celui-ci dans la foulée au poste de vice-président – une annonce très attendue, délivrée par le chef de l’État dans la matinée de ce mardi à l’Assemblée nationale. La veille, l’ancien Premier ministre et député de Grand-Bassam avait annoncé sa démission et celle de son gouvernement.

L’agenda politique s’est accéléré ces dernières heures. Alors que Guillaume Soro était largement réélu lundi après-midi au perchoir de l’Assemblée nationale, la présidence annonçait quelques heures plus tard par la voix d’Amadou Gon Coulibaly, alors encore secrétaire général, le limogeage de trois hauts gradés, trois jours après un mouvement de colère au sein de l’armée.

Avec JA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here