L’artiste donne un ultimatum de 48 heures au gouvernement guinéen pour trouver une solution à la crise des enseignants sinon, il compte de faire descendre les jeunes dans la rue. 

« D’ailleurs, je ne marcherais pas sur l’axe Bambéto mais je vais marcher sur l’autoroute. Parce que les gens ont tendance à confondre la marche sur l’axe Bambéto comme une marche violente de l’opposition », insiste Elie Kamano. 

Selon lui, les déclarations ne suffisent pas en Guinée, « c’est bien de faire des déclarations. Mais, ça ne suffit pas en Guinée. Si les opposants continuent à faire le silence coupable et s’ils refusent de descendre dans les rues, les enfants ne vont jamais aller à l’école cette année. Donc, il faut sortir dans la rue pour régler certaines choses en Guinée », martèle-t-il.

Par ailleurs, l’artiste Elie Kamano a lancé un appel aux autorités " les parents d’élèves s’apprêtent à des mobilisations pour que l’Etat donne satisfaction aux demandes des enseignants.  Parce qu’il est inconcevable que la future révolte populaire ne provient du secteur de l’éducation. C’est honteux ! "

Yahya  Drame

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here