Les Archives

Mines : des investissements massifs sans précédent dans le secteur minier

www.guinee24.com - - Économie

Conakry 14 janvier 2019 - Dans le secteur minier, l’intérêt des investisseurs s’est traduit par de nouveaux projets, et la relance de projets en souffrance, à travers la mobilisation de plus de 10 milliards de dollars de 2011 à date, dont plus de 3 milliards de dollars actuellement en cours d’exécution sur le terrain. Ainsi, les montants mobilisés pendant les 8 dernières années représentent plus du double de ceux investis sur les 52 ans d’indépendance avant 2011 (moins de 5 Milliards).

L’OMS appelle à des recherches plus indépendantes sur l’effet de l’huile de palme sur la santé

www.guinee24.com - - Societé

L’impact de la consommation de l’huile de palme sur la santé des populations doit être étayé par des études exhaustives et plus indépendantes. C’est ce que préconise l’Organisation mondiale sur la santé (OMS) dans une étude baptisée « L’industrie de l’huile de palme et les maladies non transmissibles », rapportée par Reuters.

Etat des lieux en 2010: un secteur minier stagnant et opaque

www.guinee24.com - - Économie

Conakry, le 14 janvier 2019 – A l’élection du Pr Alpha Condé à la tête de l’Etat guinéen en 2010, le secteur minier était dans un état de léthargie, avec une incapacité du pays à attirer l’investissement dans les mines à cause de la mauvaise qualité de la Gouvernance dans le secteur, notamment une gestion opaque des titres miniers qui servaient essentiellement à alimenter les spéculations de détenteurs qui, pour la plupart, n’avaient jamais visité les sites qu’ils étaient censés développer. Dans le secteur du fer, le gisement de Simandou, dont les permis de recherche avaient été accordés...

Le Zimbabwe veut relancer sa propre devise: le dollar zimbabwéen

www.guinee24.com - - Économie

Le Zimbabwe veut reprendre la main sur sa monnaie. Depuis dix ans, à cause de l'inflation, il n'y a plus de devise nationale. Les échanges se font en dollars américains. Mais cela n'a pas suffi à relancer l'économie. Les nuages s'accumulent et la nouvelle administration n'arrive à pas regagner la confiance des marchés. Seule solution selon les autorités : revenir au dollar zimbabwéen.