Situation politique en Côte d'Ivoire : Un expert en conflit prévient : « Le discours politique devient de plus en plus violent »

www.guinee24.com - - Politique

 

A un an de l'élection présidentielle, le discours politique se muscle, note Arsène Brice Bado, expert en conflit. Directeur adjoint du Centre de Recherche et d'Action pour la Paix( Cerap), il est co-auteur d'un rapport alarmant sur la présidentielle de 2020, réalisé par le Centre sur la prévention du génocide. Interrogé sur RFI, le 3 octobre 2019, il met en garde contre la virulence du discours politique.

« Le discours politique est effrayant. Le langage devient de plus en plus violent. Ça,  ce n'est pas un bon signe », s'inquiète cet expert en gestion des conflits. Qui estime qu' « il reste tout de même des risques » en parlant de la prochaine élection présidentielle prévue pour 2020. Selon lui, en effet, « en 2020, les élections seront différentes justement de celle de 2010 ». Aussi nuance-t-il quelque peu le contenu du rapport alertant sur les menaces censées peser sur le scrutin présidentiel de 2020. 

Les éventuels soubresauts pourraient ne pas atteindre l'ampleur de ceux que l'on a connus en 2010. Et pour cause, explique l'expert : « Un des éléments importants, c'est que les populations ne veulent plus de la guerre ou des conflits ». Et l'universitaire de poursuivre : «  C'est très difficile de déclencher des violences de masse lorsque la population n'est pas partie prenante »

L'autre facteur qui, selon lui, pourrait aider à limiter la casse, c'est le rôle joué par les acteurs du monde des affaires. « La communauté des affaires proscrit elle aussi des violences et même fait pression sur les acteurs politiques de Côte d'Ivoire pour qu'ils puissent tempérer leur langage », soutient Arsène Brice Bado.

Catégories:Politique