Bénin : Patrice Talon renonce au référendum pour modifier la constitution

www.guinee24.com - - Politique

 

Importante, mais pas prioritaire. C’est ainsi que le président du Bénin, Patrice Talon, a qualifié la réforme référendaire devant aboutir à la révision de la Constitution. S’exprimant récemment à la veille de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du pays, à l’occasion du traditionnel discours à la Nation, le chef de l’Etat a en effet pris les Béninois de court en renonçant publiquement à un projet qui semblait lui tenir particulièrement à cœur.

Patrice Talon, qui ne cache pas son amertume face à la faiblesse de l’engouement des parlementaires pour la réforme constitutionnelle, évoque des considérations d’ordre technique et financier pour justifier sa décision. « D’abord, dans son état actuel, la loi organique sur le référendum ne me permet pas d’y recourir sans méconnaître ses dispositions essentielles. Ensuite, le coût de l’organisation d’un référendum mettrait à contribution la trésorerie de l’Etat pour un montant incompatible avec ma volonté de consacrer nos ressources actuelles aux besoins vitaux de la population », a notamment expliqué le président dans un discours très axé sur le social.

Pour rappel, le référendum autorisé par l’Assemblée nationale devait permettre, entre autres, d’inscrire dans la Constitution la création d’une Cour des comptes, l’abolition de la peine de mort, le couplage des élections et l’instauration d’un quota pour garantir une représentation minimale des femmes au parlement.

Ecofin

Catégories:Politique