BNP Paribas ouvre une réflexion stratégique sur la cession de ses banques de détail en Guinée, au Mali et au Burkina Faso

www.guinee24.com - - Économie

 

BNP Paribas semble décidé à continuer de réduire la voilure en Afrique. Le groupe bancaire français a annoncé, dans un communiqué publié le 29 mai, l’ouverture d’une réflexion stratégique sur la cession de ses banques de détail en Guinée, au Mali et au Burkina Faso


« BNP Paribas annonce l’ouverture d’une réflexion stratégique en vue de céder sa participation dans le capital de sa banque de détail en Guinée, la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Guinée (BICIGUI). Cette réflexion s’élargit à certains des pays où le groupe est présent en Afrique subsaharienne : au Burkina Faso, à travers la BICIAB et la BICIM au Mali.», a précisé le groupe dans un communiqué émis par sa Direction de la banque de détail à l’international.

«Cette démarche vise à explorer les alternatives et les partenariats possibles permettant à la BICIGUI de mieux mettre en œuvre son potentiel de développement dans les années qui viennent au bénéfice de ses actionnaires, de ses clients et des équipes de la banque.», a-t-il ajouté.

BNP Paribas a également indiqué que ce projet de cession «s’inscrit pleinement dans la stratégie de BNP Paribas en Afrique qui vise à accélérer le recentrage de ses activités et continuer à se renforcer lorsque les caractéristiques de marché correspondent bien à ses forces et aux conditions souhaitées en termes de développement et de maîtrise des risques».

Le groupe a tenu à rappeler dans ce cadre que son «implantation en Afrique fait aujourd’hui pleinement partie de son dispositif international», tout en insistant sur le fait qu’il «n’entend pas se retirer du continent ».

BNP Paribas avait annoncé en janvier dernier, avoir informé le conseil d'administration de sa filiale tunisienne, l'Union bancaire pour le commerce et l'industrie (UBCI),  qu'il souhaitait trouver un partenaire pour reprendre sa participation de 50,1 %.

La banque française a aussi confirmé, en avril dernier, une information publiée par le journal Les Echos relative à  la cession prochaine de sa participation de 47 % dans la Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Gabon (BICIG). Elle a cependant démenti son intention de quitter le marché marocain.

A noter que les trois places fortes de BNP Paribas sur le continent africain sont actuellement ; l'Afrique du Sud, l'Algérie et le Maroc (291 millions d'euros de revenus en 2018).

Avec Ecofin

Catégories:Économie