CAN 2015 : La qualification du Syli accueillie avec joie dans la capitale Conakry

www.guinee24.com - - Politique

 

La qualification du Syli national de Guinée a été confirmée ce jeudi 29 janvier après le tirage au sort à l’hôtel Hilton de Malado à 15h en présence du Ministre des Sports et son homologue de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Dès après la confirmation, les rues de Kaloum notamment le boulevard Telly Diallo a été envahi de supporters venus des quartiers environnants (Koulewondy, Almamiya, Boulbinet, Coronthie, Téminetaye, Tombo...).

 

Pour preuve, dès après la nouvelle, ils étaient des centaines à envahir les rues de Kaloum. Ici au boulevard Telly Diallo. C’était dans le quartier Sandervalia. Ces supportes composés d’enfants, de jeunes, filles et garçons sont sortis massivement sur le boulevard pour manifester leur joie face à la qualification du Syli national au quart de final.

 

Devant les chaines musicales, ils dansaient les musiques rendant hommages au Syli national comme les banlieusards, les compiles  des artistes guinéens, comme le ‘’ Gbin Gbin so’’ etc.

 

A la Une de leur mouvement des va et vient, munis de bidons vides, des couvercles de marmites sur les lesquels ils tapaient et criaient très fort sur fond de slogan : « découragement n’est pas Syli, découragement n’est pas guinéen, allons les supporter. Ebola s’est qualifié ».

 

Partout, le tricolore guinéen est à la Une, cravates au cou, sifflets à la bouche, drapeaux en main, chapeaux  sur la tête et maillots étaient l’image de ces supporters. Des  voitures et motos décorées de la couleur du drapeau national faisaient le tour de la cité, provoquant un embouteillage monstrueux dans toute la ville de Conakry, et ce, jusqu’à 23h de la nuit.

 

«  Nous allons supporter notre équipe  jusqu’’au bout. Si certains pays disaient qu’on a Ebola, alors Ebola n’est plus, vive le Syli », crie un supporter.

 

Interrogée à la suite de cette qualification, Domani Doré a déclaré : « Nous sommes ici à Malabo comme partout en Guinée, en ces moments, habités par une joie indescriptible. Cette qualification de notre équipe nationale pour les quarts de finale est un immense réconfort et nous en sommes infiniment reconnaissants à l’endroit du Seigneur. Nous l’avons dit depuis le début de cette CAN que la Guinée est venue pour réécrire sa plus belle histoire à cette grande compétition continentale qui se joue présentement en Guinée Équatoriale. Je pense humblement que nous sommes en train d’avancer dans cette logique. Nous dédions cette qualification à toutes nos victimes d’Ébola. Nous avançons sereinement en leur nom et nous pensons que nous réussirons à mettre un point à cette histoire à la finale en remportant le trophée. ».

 

Balla Yombouno, guinee24.com, Conakry

Catégories:Politique