Célébration de la Journée internationale de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la Femme, Paix et Sécurité - Déclaration de la ministre de l'Action Sociale

www.guinee24.com - - Societé

 

Conakry, le 31 Octobre 2019   Mesdames et Messieurs,   Chers compatriotes,   La République de Guinée, dans le sillage des autres pays du monde, célèbrera demain 31 octobre 2019, la Journée Internationale de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies « Femme, Paix et Sécurité ».

  

En effet, l’idée de l’adoption de cette résolution découle du constat que les femmes et les enfants payent le plus lourd tribut des conflits armés parce que souvent pris pour cibles par des combattants pour qui les violences sexuelles constituent une arme de guerre.

C’est pourquoi, son adoption a été saluée par la Communauté Internationale en général et en particulier par le continent Africain qui était confronté à plusieurs situations de conflits dont les principales victimes ont été les femmes et les enfants. Dans ces conflits, le rôle joué par les femmes a fortement contribué à l’établissement de la paix dans notre Région.

Dans cette dynamique, mon Département, en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, mettra à profit la célébration de cette journée pour organiser des activités de sensibilisation en direction des femmes dans les Cinq communes de la Capitale pour leur implication dans le dialogue social visant à apaiser le climat sociopolitique dans notre pays.

Chers compatriotes ;

Il est à remarquer, cependant, que depuis le 14 Octobre 2019, notre pays enregistre des manifestations politiques qui ont affecté non seulement les activités économiques mais aussi et surtout entrainé des pertes en vies humaines ainsi que de nombreux blessés, pour lesquels j’exprime compassion et solidarité.

Il a été également constaté avec regret que plusieurs enfants, par effet d’entrainement prennent part à ces manifestations de rue, comme le témoigne le nombre de mineurs provisoirement interpelés par les forces de maintien de l’ordre.

A cet égard, il importe de rappeler que la participation des moins de 18 ans dans les manifestations à caractère politique est une violation de leurs droits fondamentaux.

Au regard de ce constat amer, le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, soucieux de la quiétude sociale, gage du mieux-être des enfants, en appelle à notre commune responsabilité à veiller sur la sécurité des enfants et des femmes en les gardant à l’écart de tout foyer de tension.
    
Le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance prenant l’exacte mesure de la situation, invite tous les Citoyens à un sursaut de conscience et de responsabilité en guise d’accompagnement des efforts du Gouvernement dans le cadre de la protection et du bien-être des enfants qui sont l’avenir du pays.

Au nom de S.E, M. le président de la République, chef de l’Etat, le Professeur ALPHA CONDE, je voudrais réitérer l’engagement du Gouvernement à protéger et promouvoir les droits de nos enfants conformément aux principes et dispositions de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant, de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant y compris la Loi portant Code de l’Enfant Guinéen.

Vive les Femmes et les Enfants de Guinée !
Vive la Paix et l’Unité Nationale !
Merci de votre attention.

Catégories:Societé