Déclaration de la ministre de l'Action Sociale à l'occasion de la Journée internationale de la Tolérance zéro aux mutilations génitales féminines/excision (MGF/E), le 6 février 2018

www.guinee24.com - - Societé

 

Conakry, le 5 Février 2018 - Citoyennes,   Citoyens,   Chers compatriotes,   Mesdames et Messieurs,         A l’instar des autres pays du monde, la République de Guinée commémorera le 6 février 2018, la journée internationale tolérance zéro aux mutilations génitales féminines/excision, autour du thème: « Mettre fin aux Mutilations Génitales Féminines est une décision politique ».

Comme le dit le thème, les mutilations génitales féminines ne disparaitront que par la force d’actions coordonnées de tous les acteurs conduits par un leadership politique fort.

 

A cet effet, notre pays est fier d’enregistrer l’engagement sans ambages de son cher président , son Excellence le Professeur Alpha CONDE, Chef de l’Etat dont la lutte en faveur des femmes,  notamment pour l’élimination des mutilations génitales féminines et des mariages d’enfants a été salué récemment à Addis Abéba par le prix de l’Excellence Politique et du leadership de haut niveau en Afrique que lui ont décerné le Comité Inter Africain et No Peace without Justice.

Notre pays a justement besoin de cette volonté politique au plus haut niveau, car le  taux de prévalence des  MGF est l’un des plus élevés au monde (97%) pour la tranche d’âge de 15 à 49 ans selon l’EDS de 2012.

 

Préoccupés par ces chiffres, le Gouvernement guinéen, en collaboration avec ses partenaires, a élaboré un plan stratégique national pour l’abandon des MGF dans lequel plusieurs actions sectorielles sont en cours d’exécution, notamment dans les domaines de la justice, de la sécurité, de la santé, de l’éducation et dans le secteur religieux.

 

L’ensemble de ces efforts et bien d’autres menés  avec l’appui des Partenaires techniques et financiers y compris les ONGs,  dans les communautés en terme d’éducation et d’habilitation  ont permis une baisse significative de la prévalence de 6 points d’indice, soit 91% selon les résultats d’une récente étude sur les violences basées sur le Genre y compris les MGF.

 

Ø Mesdames et messieurs

Ø Chers compatriotes,

 

En rappelant que la culture et la tradition ont toujours été évoquées à tort  pour maintenir l’excision, je voudrais  inviter  tous les acteurs  à se  mobiliser dans une parfaite synergie d’action pour orienter  les  efforts vers les autorités à tous les niveaux, les familles et les communautés en vue d’un changement de comportement  allant dans le sens de l’abandon  progressif d’une norme  sociale multiséculaire.

 

Ce combat, j’allais dire ce défi, nous en sommes convaincus, est certes difficile mais pas impossible.

Pour ce faire, nous poursuivrons nos efforts autour de l’engagement soutenu du  Président de la République qui a publiquement condamné la pratique des MGF et des mariages d’enfants en Guinée;  ce qui représente une innovation, car  il est le premier chef de l’Etat Guinéen à se positionner  contre ce fléau.

Ø Chers  Compatriotes

Ø Mesdames et messieurs

 

Pour des raisons de calendrier électoral, la commémoration du 6 février 2018 prévue cette année à Dubréka, sera reportée à une date ultérieure qui fera l’objet de communiqué officiel et sera  l’occasion pour le Ministère de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance et ses partenaires (Bi et multilatéraux, ONG nationales et Internationales), d’organiser  sur toute l’étendue du territoire national pays une série d’activités de plaidoyer, de communication pour le changement de comportement  et de protection légale renforcée en lien avec les MGF.

 

A ce niveau, qu’il me soit permis de d’apprécier  hautement  la collaboration des partenaires techniques et financiers que je remercie au nom des populations guinéennes, du Gouvernement de Monsieur le Premier Ministre, et singulièrement de son Excellence Monsieur le Président de la République ; il  s’agit entres autres de  l’UNFPA, l’UNICEF, l’OMS, l’Ambassade des USA,  ainsi que  les ONGs nationales et internationales,  pour leur appui et leur accompagnement à l’avènement d’une société  encore plus   respectueuse des droits humains.

 

Au nom du Président de la République, le Professeur ALPHA CONDE, et de son Premier Ministre, Chef du Gouvernement, je réitère solennellement l’engagement du Gouvernement à garantir et à assurer la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants de Guinée.

 

Vive la coopération internationale !

Vive les Femmes de Guinée et du Monde.

Je vous remercie.

 

 

Diaby Sylla Mariama

Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance

  

Catégories:Societé