Ethiopian Airlines courtise la Guinée et quatre autres pays d'Afrique pour y créer des compagnies aériennes

www.guinee24.com - - Économie

 

Ethiopian Airlines négocie actuellement des accords de partenariat pour le lancement de compagnies aériennes dans cinq pays africains et prévoit de porter le nombre de ses appareils à 150, d’ici 2025, a rapporté l’agence Reuters, le 7 mai, citant un dirigeant du transporteur.

« Nous ambitionnons de créer une nouvelle compagnie aérienne au Mozambique qui sera une filiale à 100%. Des négociations sont également en cours avec le Tchad, Djibouti, la Guinée équatoriale et la Guinée pour créer des compagnies aériennes », a déclaré le directeur général d’Ethiopian Airlines, Tewolde Gebremariam.

« A l'avenir, il nous sera difficile de rivaliser avec un seul hub à Addis-Abeba. L'industrie africaine du transport aérien reste plombée par le protectionnisme et les taxes élevées, et la création de nouvelles compagnies ou les prises de participations dans de petits transporteurs constituent un moyen pour contourner ces restrictions », a-t-il ajouté.

En 2013, Ethiopian Airlines avait acquis une participation minoritaire dans Malawi Airlines pour se servir de l’aéroport international de Lilongwe comme base pour ses opérations en Afrique australe. Un accord avait été aussi conclu en janvier denier avec le gouvernement zambien pour relancer la compagnie aérienne nationale qui avait déposé le bilan, il y a plus de deux décennies.

« Cette stratégie vise à obtenir des avantages concurrentiels face à des rivaux comme les compagnies aériennes du  Golfe », a expliqué M. Gebremariam.

Ethiopian Airlines a décidé, d’autre part, de réviser sa stratégie de croissance dévoilée en 2018 pour faire passer le nombre de ses avions à 150, d’ici 2025, contre un objectif initial de 120 appareils. Et pour cause: la compagnie exploite déjà 100 appareils.

« Nous avons enregistré une croissance supérieure à nos prévisions, ce qui nous a amenés à revoir nos objectifs en ce qui concerne le nombre d’avions », a souligné M. Gebremariam, indiquant que la compagnie envisage de passer des commandes pour 13 nouveaux Boeing 787 et 6 Airbus A350 avant la fin de l’année en cours.

La compagnie nationale éthiopienne a largement devancé ses consœurs africaines comme Kenya Airways et South African Airways, pour devenir la première compagnie du continent, en matière de revenus et de bénéfices, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA). Durant l’exercice 2016/2017, son bénéfice net s’est élevé à 233 millions de dollars, contre 220 millions de dollars, une année auparavant.

Avec Ecofin

Catégories:Économie