Une plateforme nationale de religieux pour la promotion de la santé de la reproduction mise en place

www.guinee24.com - - Societé

 

Sur une initiative du secrétariat général aux Affaires Religieuses avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et de l’Agence technique de la coopération allemande (GIZ), une plateforme nationale de religieux pour la promotion de la santé, de la promotion de la santé et de la reproduction a été mise en place, vendredi 13 avril 2018, au cours d’un atelier qui a lieu à Conakry.

 

Auparavant, les participants ont passé en revue  les thèmes  portant sur l’ampleur et la gravité de la morbidité et la mortalité maternelle, néonatale, infanto juvénile (MMMNI) en Guinée ; sur la situation de la planification familiale (PF) comme stratégie accessible et efficace pour la réduction des décès chez les mères et chez les  enfants ; sur les violences basées sur le genre ( VBG) et les mutilations génitales féminines (MGF) en Guinée, etc.

Dans son allocution de circonstance, Mariama Ciré Kaba, chargée  de communication de l’UNFPA a, encouragé et soutenu vivement la mise en place de cette plateforme nationale de religieux pour la promotion de la santé de la reproduction.

Selon elle  «  la plate forme permettra à coup sûr, de  renforcer l’implication des religieux dans la réduction de la mortalité  maternelle néonatale, de la violence basée sur le genre et la promotion de la planification familiale pour le meilleur être des familles guinéennes ».

La ministre  de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance , Mariama Sylla à son tour dira :  «  c’est un changement de mentalité et de comportement des religieux par rapport à tout ce qui se pose  comme préoccupation aux différentes couches  que nous venons de citer. Notamment les femmes, les enfants, mais aussi les jeunes. Je souhaite que ces religieux puissent porter les messages de développement que le gouvernement veut pour pouvoir corriger les défis qui de posent à la femme ».

B N'Famoussa Y

Catégories:Societé