Kindia: lancement de la 3ème phase de formation des jeunes volontaires INDEPENDANTS RURAUX du SCAD

www.guinee24.com - - Societé

 

La 3ème phase de formation des jeunes volontaires indépendants ruraux du SCAD a été officiellement lancée à Kindia par le ministre de la Jeunesse et Emploi Jeunes, Mouctar Diallo, en présence de Mme Aminata Kouyaté, Directrice nationale de l’Emploi des jeunes, du Directeur national Adjoint de l’Agence du Service d’Action pour le Développement (ASCAD), Amadou Keita.

 

Le ministre d’Etat à l’Environnement, Eaux et Forêts, présent dans la Région, est venu accompagner le ministre de la jeunesse et de l’Emploi jeunes  a  félicité l’ASCAD pour son extension vers les préfectures de l’intérieur et la qualité de la formation professionnalisante destinée à faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.

La Cérémonie de lancement qui s‘est déroulée le 15 juillet 2019 au Centre Régional de Recherche Agronomique de Foulaya (CRRAF) a enregistré la présence des représentants de plusieurs partenaires dont le PNUD, représenté par Gédéon Behiguim Team Leader du Cluster Gouvernance et Etat de droit,   entouré de Elhadj Mamadou Diallo Coordonnateur INTEGRA, de Moussa Dioubaté Expert National Emploi Jeune, de Mamadou Thioye Expert National Formation Professionnelle. Les représentants de nombreux partenaires techniques et financiers notamment Mr François Kiffer Country Portofolio Manager et  Djego d’Enabel, de Gabriel Danino Expertise France de l’AFD, de Sékouna Camara Directeur Général du Centre Régional de Recherche Agronomique de Foulaya (CRRAF), ainsi que des représentants de l’Incubateur Osez Innover et autres.

Ce lancement officiel fait suite aux recommandations issues des discussions entretenues entre le PNUD, ENABEL, l’Agence du Service d’Action pour le Développement (ASCAD) dans la logique de contribuer à la formation et à l’insertion de 1000 jeunes stagiaires sur les 3 prochaines années.

Dans la perspective du lancement très prochaine, à Conakry avec l’ASCAD et le Ministère d’encrage INTEGRA/ENABEL,  de la formation et l’insertion de 100 jeunes (1000 jeunes sur 3 ans) dans le cadre de la mise en œuvre du programme INTEGRA (ENABEL-PNUD-UNCDF),  financé par l’Union Européenne,  en présence de quelques partenaires Enabel, l’AFD, le CRAAF, la Mission de Kindia conduite par le Ministre de la Jeunesse et Emploi jeunes a été une occasion de procéder au lancement de la phase de formation en insertion de la première cohorte de 50 jeunes déjà en formation au niveau du Centre de formation SCAD/Kindia. Une opportunité pour également visiter les différentes installations du SCAD de Kindia ainsi que les diverses réalisations du programme de l’ASCAD axé sur l’insertion des jeunes dans les métiers du secteur agricole, notamment les salles de formation, les dortoirs des Volontaires Stagiaires du SCAD, le laboratoire et la plantation de bananeraie réalisée par le SV.

 

A l’occasion de cette cérémonie de remise officielle, Sékouna Camara Directeur Général du Centre Régional de Recherche Agronomique de Foulaya (CRAAF) crée en 1946 et qui assure la formation de nombreux jeunes qui viennent de toutes les régions de la Guinée, a souligné dans son intervention que « L’ASCAD installée dans l’enceinte du CRRAF,  a contribué à la formation des jeunes pour leur insertion dans le développement de notre pays. Il faut savoir que l’Etat n’a pas tous les moyens, l’Etat ne peut pas employer tout le monde alors cette initiative présidentielle pour former les jeunes pour leur insertion future est une chose salutaire ».

M. Keita DGA de l’ASCAD s’est avant tout réjouit de la présence du Ministre de la Jeunesse qui est aussi le Président du Conseil d’Administration de l’ASCAD a rappelé que « l’ASCAD est une initiative présidentielle, à ce jour, nous avons recruter six (6) promotions pour 1460 jeunes recruter et former dans 12 filières pour un taux d’insertion de 76,16% ».

Dans l’ambition de toucher les jeunes de l’arrière-pays mais aussi pour la mise à l’échelle de la couverture de l’ASCAD, le DGA a signifié tout l’appui et le soutien dont l’Agence a bénéficié de la part de ses partenaires techniques et financiers, notamment le PNUD qui constitue à ce jour un partenaire stratégique pour l’ASCAD afin d’ouvrir le premier centre SCAD hors de Conakry précisément à Kindia à l’issue du séminaire international qui s’est tenu au mois de Janvier 2019.

Cette extension de l’ASCAD va se poursuivre au fur et à mesure et les filières qui y seront développées, seront en fonction des potentialités de chaque Région ou Préfecture.

Ensuite, après avoir retracé la structure et le fonctionnement du SCAD de Kindia qui abrite 50 jeunes Volontaires Stagiaires (VS) composés de 25 hommes et 25 femmes, M. Keita a présenté le parcours d’intégration des jeunes à travers les différentes formations à savoir : la formation civique et citoyenne (FCC) qui est une formation civilo-militaire, la formation professionnelle (FP) assurer par le CRAAF du Ministère de l’Agriculture et la période d’application ou d’insertion en entreprise (PAE) qui constitue la dernière étape qui fait objet de cette présente cérémonie qui va durer six (6) mois.

Cette dernière étape a pour objectif de former et outiller les jeunes sur le savoir se vendre ou la valorisation de soi, être outillés sur les techniques de montage et gestion de projet, la recherche de financement et autres qui est assuré par l’ONG OSEZ INNOVER l’un des partenaires du projet afin de faciliter et favoriser une meilleure insertion professionnelle de ces jeunes.

Pour Gédéon Behiguim Team Leader du Cluster Gouvernance et Etat de droit, au nom du Représentant résident du PNUD,  a indiqué dans son propos que « l’initiative d’installer un Centre SCAD en milieu rural et principalement à Kindia découle de la stratégie d’évolution de l’ASCAD tel que décrit par le Directeur Général Adjoint de l’Agence dans son intervention. Le PNUD en tant que partenaire stratégique de l’ASCAD a contribué à cette réflexion. Et cette initiative d’avoir une branche de l’ASCAD en milieu rural permettra de répondre à des particularités de la situation des jeunes dans chaque partie du Pays, suivant les potentialités et suivant les opportunités. C’est dans cet esprit que l’ensemble des acteurs en particulier ASCAD, les autorités du Ministère de l’Agriculture en particulier le CRAAF, l’installation du Centre SCAD de Kindia qui date de l’année dernière, est aligné pour spécialiser les jeunes dans le domaine de la production et de transformation dans le domaine Agricole. Nous pensons que, pour pouvoir faciliter leur insertion en tant indépendant, en tant qu’entrepreneur ou en tant qu’employé il était indispensable, pour pouvoir achever cette formation en leur donnant des outils nécessaires pour mieux se vendre. Et c’est à ce titre que, Monsieur le Ministre vous allez lancer aujourd’hui, cette dernière phase de la formation des jeunes qui va être accès sur les techniques d’insertion qui ont souvent été cœur de vos préoccupations. Et c’est pour répondre à ses préoccupations et en tenant compte de vos orientations que cette autre phase avec l’appui du PNUD va se tenir, qui est une particularité de l’initiative de l’ASCAD qui habituellement terminait les formations des jeunes par les deux (2) premières étapes notamment le Savoir être et le Savoir-faire ».

 

Le ministre de la jeunesse et Emploi jeunes, Mouctar Diallo dans son allocution, il a d’abord exprimé sa satisfaction par rapport aux efforts collectifs déployés et des résultats obtenus par les différentes parties prenantes notamment l’ASCAD et les différentes parties prenantes pour la réussite de cette belle initiative présidentielle liée à la formation et à l’insertion socioéconomique des jeunes.

Ensuite, il  a poursuivi en disant que « nous avons noté que depuis la création de l’ASCAD en 2011, il y’a eu six (6) promotion qui ont permis de former et d’insérer plus de 75% des 1460 des jeunes qui ont bénéficié de cet excellent outil d’épanouissement. Je voudrais au nom du Gouvernement guinéen, vous réitérer notre engagement à accompagner l’ASCAD dans ses perspectives d’extension et nous ferons le plaidoyer qu’il faut. Et heureusement que les partenaires techniques et financiers sont là. Nous remercions le PNUD qui est déjà engagé avec l’ASCAD et souhaitons que l’ENABEL et l’AFD nous rejoigne pour créer une synergie d’efforts, de réflexion et d’action pour voir comment nous allons aller vers l’élargissement du champ, pour aller vers la mise en place des huit (8) SCAD dans les différentes régions de l’intérieur du Pays. Et nous pensons que cet objectif est réaliste et réalisable en vue d’atteindre objectif qui vise à avoir 5200 jeunes à former et insérer d’ici 2023 ».

MSD/PNUD-Guinée

Catégories:Societé