Kissidougou : le PNUD offre une banque de stockage et des aires de séchage de produits agricoles aux groupements féminins de production agricole de Thiésaney

www.guinee24.com - - Économie

 

Le PNUD, à travers son bureau de N’Zérékoré, a procédé, la semaine dernière, à la remise officielle d’une banque de produits agricoles avec deux aires de séchage dotés d'énergie solaire de palettes de stockage, de bascules et d'autres outils de gestion aux groupements féminins de production agricole du village de Thesaney, sous-préfecture de Gbangbadou, dans la préfecture de Kissidougou.

En plus des appuis du Projet adaptation basée sur les écosystèmes des communautés vulnérables de la région de la Haute-Guinée (ABE) qui a aménagé 2 hectares avec des installations hydrauliques en faveur de quatre (4) groupements féminins du centre de Gbangbadou, c'est le village de Thiéssaney  dans la sous-préfecture de Gbangbadou à Kissidougou qui  vient de bénéficier de la part du PNUD d'une banque de produits agricoles avec deux aires de séchage et tous les équipements induits pour un coût total estimé à  203 833 100 GNF. 

La remise définitive a été faite par le Bureau du PNUD N’Zérékoré, aux groupements féminins de production agricole en présence des nombreux groupements de la Commune rurale (CR) , du Sous-préfet, du Maire avec une importante mobilisation des populations des 10 districts et 52 villages de la commune rurale de Gbangbadou .

Le district de Thiéssaney est situé à 16 km du centre-ville de Kissidougou et compte une population d'environ 3250 hbts dont 220 femmes. Thesaney est une importante zone de production agricole avec un potentiel agricole non valorisé qui comprend entre autres : Plus de 50 ha de plaine non aménagées.  Plus de 40 ha de bas-fonds ; des superficies inestimables de terre cultivables sur coteaux avec plus d'une dizaine de groupements féminins qui exercent dans les activités agricoles.

En dépit de l'absence d'aménagements adéquats des terres cultivables et la faiblesse de l'utilisation des techniques agricoles modernes, la production moyenne par ménage est élevée et se mesure en plusieurs tonnes qui ne profitent pas suffisamment à la population par le fait de l'action des usuriers, des incendies, du vol, mauvaise conservation des produits aussi bien destinés à la semence, à la consommation et à la vente.

L'implantation de cette Banque de produits agricoles a été une réponse adéquate à la demande sociale des communautés de Thiéssaney et de plusieurs autres communautés environnantes. Pour renverser les tendances de perte à partir d'une meilleure conservation des produits agricoles et une commercialisation profitable à la communauté.

Mamadou Saliou Diallo/PNUD-Guinée


Catégories:Économie