Le Festival Global Citizen "Mandela 100" réuni un parterre de célébrités et des millions de dollars pour la lutte contre les maladies tropicales négligées

www.guinee24.com - - Societé

 

Johanesbourg, 5 décembre 2018 - Philanthropes et gouvernements africains et européens, ont annoncé l'octroi de plus de 150 millions de dollars américains à la lutte contre les maladies tropicales négligées. Ces maladies, généralement inconnues dans les pays occidentaux, affectent plus d'un 1,5 milliard d'individus à l'échelle mondiale - soit une personne sur cinq.


Ce don, de plus de 150 millions de dollars américains, permettra d'allouer une aide totale d'une valeur significativement supérieure aux dons de médicaments, gracieusement offerts par les entreprises pharmaceutiques.

L'annonce des nouveaux financements pour prévenir et traiter les maladies tropicales négligées (MTN) a été faite lors d'un festival qui a réuni une pléiade de célébrités, à Johannesburg en Afrique du Sud. Cet évènement a été co-organisé par le Gouvernement sud-africain, la Maison de Mandela (House of Mandela), la Fondation Motsepe et le réseau activiste Global Citizen.

Le vice-Premier ministre de la Belgique, Alexander De Croo annonçant le partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates et l'Organisation mondiale de la santé visant à éliminer les maladies tropicales négligées en Afrique
    
L'évènement, intitulé Mandela 100, en l'honneur de Nelson Mandela, icône de la lutte contre l'apartheid, marquait le centenaire de sa naissance. Il a réuni des artistes internationaux, tels que Femi Kuti, Sho Madjozi, Beyoncé, Jay-Z et Ed Sheeran. À l'instar des événements de Global Citizen, celui-ci présentait un mélange unique de musique, discours de personnalités politiques et de messages sur la manière de résoudre diverses problématiques affectant les populations à l'échelle mondiale.

Trevor Noah, comédien et activiste sud-africain, était le maître de cérémonie de ce Festival.

Au total, plus de 150 millions de dollars américains ont été annoncés pour la lutte contre les maladies tropicales négligées et plus de 7 milliards de dollars ont été collectés pour soutenir les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

Le Projet Audacieux (The Audacious Project), un groupe de bailleur international, s'est engagé à hauteur de 105 millions de dollars. Ce projet hébergé par TED, rassemble un groupe de philanthropes déterminés à concrétiser leurs idées novatrices en actions concrètes.

Les engagements ont été pris par : la Fondation Bill et Melinda Gates, le Gouvernement du Mozambique, les Gouvernements de Belgique et du Botswana, et un consortium de bailleurs privés associés à l'organisation « The END Fund ».

Les maladies tropicales négligées telles que le trachome, l'onchocercose et les vers intestinaux touchent les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées vivants dans des zones sans eau courante ni système d'assainissement adéquat. Elles empêchent les enfants d'aller à l'école et peuvent priver les adultes de leurs années de vie les plus productives. De grands progrès ont été accomplis dans la lutte contre ces maladies. Grâce aux interventions menées dans les pays, un demi-milliard de personnes n'ont plus besoin de traitement contre les MTN. Cependant, un milliard et demi ont toujours besoin de traitements préventifs.

Les fonds annoncés lors du festival permettront de traiter et de protéger environ 300 millions d'individus contre les conséquences néfastes de ces maladies. En outre, le coût de la distribution est de 0,50 centimes de dollar américain par patient et par année.


Les acteurs communautaires ont mené le bal

L'annonce des financements pour soutenir la lutte contre les maladies tropicales négligées ont été faites par un agent de santé communautaire provenant de l'ouest de la Zambie, Precious Mukelabai. Elle fait partie des milliers de bénévoles en santé communautaire dévoués, qui, travaillent sans relâche à travers le monde pour mettre les personnes en contact avec les services de santé.

Comme tous les acteurs communautaires, Precious Mukelabai est une composante essentielle de la lutte contre les maladies tropicales négligées. Avec beaucoup d'émotion, Precious a compté l'histoire de sa tante, qu'elle a récemment mené à un chirurgien qui a réussi à lui opérer les yeux pour la prévenir de la cécité. Sa tante souffrait depuis de nombreuses années du trachome, une MTN qui est la principale cause de cécité infectieuse dans le monde :

« Maintenant, ma tante a retrouvé le sourire », a déclaré Precious Mukelabai.

Détails des engagements

Sur le montant total annoncé lors du festival, plus de 105 millions de dollars seront utilisés pour lutter contre le trachome et la mortalité infantile. Le trachome est une maladie extrêmement douloureuse qui provoque le retournement des cils et gratte les yeux à chaque clignement. Cette maladie est présente dans les zones dépourvues d'eau courante et d'assainissement. Si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner une cécité irréversible.

Ce financement pour lutter contre le trachome a été annoncé lors du festival par l'entrepreneur Sir Richard Branson au nom d'un groupe de bailleurs de fonds, notamment la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation de fonds d'investissement pour les enfants, la Fondation ELMA (Royaume-Uni), UK Aid et Virgin Unite.

L'argent sera utilisé par l'organisation caritative britannique Sightsavers et un réseau de partenaires, afin d'aider au moins dix pays africains à éliminer le trachome en tant que problème de santé publique et d'accélérer les progrès dans la lutte contre cette maladie, dans plusieurs autres pays africains.

Sir Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, a déclaré : « Nous sommes ravis de travailler avec nos collègues partenaires du Projet Audacieux, Sightsavers et d'autres brillantes organisations sur le terrain, pour mettre fin collectivement au trachome. Nous espérons également que cela incitera d'autres partenaires à se joindre à nous pour mettre fin au trachome ainsi que les autres maladies tropicales négligées. Je souhaite que nous puissions nous unir et collaborer afin de s'attaquer à d'autres problématiques inacceptables comme celles-ci, qui détruisent la vie des personnes et ralentissent les perspectives de croissance économique qui permettront aux populations de sortir de la pauvreté. »

Caroline Harper, Directrice Générale de Sightsavers a déclaré : « L'élimination du trachome est à notre portée. Nous nous rapprochons de la ligne d'arrivée, mais le travail n'est pas encore terminé. Cette maladie persistante emprisonne les gens dans des vies de douleur intense et de pauvreté. Toutefois, ces maladies sont traitables et évitables. »

Le festival à Johannesburg comprenait plusieurs interventions de politiciens, dont un bref discours du Premier ministre du Mozambique, Carlos Agostinho do Rosário. Il a annoncé une contribution importante de la part du Gouvernement à Maputo pour la lutte contre plusieurs MTN. Le Premier Ministre Carlos Agostinho do Rosário a ainsi déclaré :

« Je suis heureux d'annoncer un don de 6 millions de dollars pour lutter contre l'onchocercose, les vers intestinaux et la filariose lymphatique. Travaillons ensemble pour améliorer la santé de tous sur notre continent. »

Un groupe de philanthropes du secteur privé de pays du monde entier, y compris ceux endémiques aux MTN comme le Zimbabwe et le Nigéria, ont annoncé un don de 15,5 millions de dollars américains. Ce don permettra à l'initiative philanthropique privée, the END Fund, de poursuivre ses travaux en investissant dans la lutte contre les maladies tropicales négligées.

L'homme d'affaires nigérian Tope Lawani, cofondateur et associé directeur d'Helios Investment Partners et membre du conseil d'administration de the END Fund, a déclaré :

« Un engagement de 15,5 millions de dollars pour la lutte contre les maladies tropicales négligées par le biais de the END Fund montre la confiance du secteur privé dans l'engagement de lutter contre ces maladies comme un moyen rentable d'améliorer la santé, l'éducation et la prospérité de la population. En tant que nigérian engagé personnellement dans cette cause, j'espère que mes compatriotes africains se joindront à moi pour participer à cet effort qui contribuera à mettre en valeur davantage le potentiel de notre continent. »

Un engagement double « fonds de contrepartie »

La Fondation Bill & Melinda Gates qui est au premier plan dans la lutte contre les maladies tropicales négligées depuis de nombreuses années, a annoncé une contribution de 17 millions de dollars, sur cinq ans, à l'Organisation Mondiale de la Santé en Afrique afin de lutter contre les cinq MTN les plus courantes sur le continent africain.

Sur ce montant de 17 millions de dollars, 11 millions de dollars sont réservés à ce que la communauté humanitaire appelle « financement de contrepartie ». Ce qui signifie que la Fondation Gates débloquera l'argent si celui-ci est égalé par un autre partenaire financier.

5 millions de dollars ont déjà été annoncés par le gouvernement belge. Les 6 millions de dollars restants seront donc annoncés par un autre partenaire.

Cette contribution financière soutiendra la distribution des médicaments donnés gratuitement par des entreprises pharmaceutiques à travers le projet ESPEN : le Projet élargi pour l'élimination des maladies tropicales négligées. Ce projet œuvre sous l'égide du Bureau Régional de l'OMS pour l'Afrique (OMS AFRO) et sa Directrice le Dr. Matshidiso Moeti.

Le Directeur de la Stratégie et Président de la Fondation Gates, Mark Suzman, a déclaré : « En investissant dans l'élimination des maladies tropicales négligées, nous aidons les enfants des communautés les plus pauvres du monde à rester à l'école et à gagner, une fois adultes, un revenu correct. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement et la population belge de compléter notre effort de cinq millions. Cet effort commun permettra à ESPEN de fournir plus de 300 millions de dollars US de médicaments à plus de vingt millions de personnes dans le besoin »

Le Vice-Premier Ministre Belge, Alexander De Croo, a déclaré : « Afin d'intensifier la lutte contre les maladies tropicales négligées et briser le cercle vicieux de pauvreté-maladie-pauvreté, la Belgique s'est engagée à verser 5 millions de dollars à ESPEN un montant qui sera égalé par la Fondation Bill & Melinda Gates. Pour chaque dollar investi, deux traitements sont livrés. Ceci permettra d'améliorer les conditions de vie de 20 millions d'individus en Afrique, en particulier celle des femmes, des adolescentes et des enfants vivants dans les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées ».

Tout en se félicitant de l'annonce des dons pour ESPEN et au programme Afrique, le Dr. Matshidiso Moeti, a déclaré :

« 600 millions vivent sous la menace des maladies tropicales négligées en Afrique. ESPEN travaille avec les ministères de santé et leurs partenaires pour accélérer l'élimination des MTN et libérer le continent de ce fléau et, afin d'atteindre nos objectifs, nous devons mobiliser toutes nos forces auprès des institutions publiques et privées. Je suis ravie de voir les gouvernements du Botswana, de la Belgique et du Mozambique ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates à montrer l'exemple et soutenir les efforts cruciaux déployés par les agents de santé et les partenaires à travers l'Afrique. Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons atteindre la couverture sanitaire universelle et changer la vie des millions de personnes sur tout le continent ».

Enfin, il a été annoncé lors du festival que le gouvernement du Botswana donnerait la priorité à la prévention et au traitement des maladies tropicales négligées. Le gouvernement fournira ainsi les ressources nationales nécessaires pour financer pleinement son programme de lutte contre les maladies tropicales négligées afin d'atteindre les objectifs d'élimination. Cette annonce n'a pas été spécifiée en dollar mais la somme sera conséquente.

Slumber Tsogwane, Vice-Président du Botswana, a déclaré à Johannesburg : « En l'honneur de Nelson Mandela, je m'engage au nom du gouvernement du Botswana, à donner la priorité à la prévention et au traitement de toutes les maladies tropicales négligées et à fournir les ressources nationales nécessaires à leur élimination. Conformément à cet engagement, le Botswana a lancé une campagne de distributions pour protéger plus de plus de 230 000 enfants ayant besoin d'un traitement pour prévenir ces maladies ».

Source: A.M.A

Catégories:Societé