Le PNUD appuie la formation de 40 journalistes sur les techniques de collecte, de traitement et de diffusion des informations sur le Genre

www.guinee24.com - - Societé

 

L’atelier de formation des journalistes sur les questions liées au Genre dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information, appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a ouvert ses travaux dans la matinée de ce mercredi 10 juillet 2019 à Conakry, en présence de Mme la Cheffe de Cabinet du ministère de l’Information et de la Communication, Mme Tété Keita et du Représentant résident adjoint du PNUD, Eloi Kouadio IV.


L’information et la communication constituent des éléments essentiels du processus de développement. Elles doivent tenir dûment compte de la contribution de tous les acteurs notamment de celle du genre féminin. C’est pourquoi, le PNUD s’est donc engagé, par le biais du ministère de la Communication, à appuyer le renforcement de capacités des journalistes et professionnels des médias, constitués d’hommes et de femmes afin de contribuer à la qualification des intervenants et acteurs de ce secteur et assurer ainsi de la prise en compte de la dimension genre et des concepts clés de la Politique Genre prônée par le PNUD.

Car, il est à constater de nos jours, que l’insuffisance de formation qualifiante, le manque de matériels et équipements adéquats, l’insuffisance de ressources humaines qualifiées dans l’exercice du métier de journalisme constituent autant de facteurs qui affectent le fonctionnement et l’épanouissement du secteur des médias en Guinée. D’où l’opportunité de la tenue de cet atelier de renforcement des capacités des journalistes afin qu’ils jouent efficacement leur rôle dans la sensibilisation des différents publics et groupes cibles pour une matérialisation plus effective et efficiente des politiques de genre, de respect et de protection des droits humains.

L’objectif de cet atelier qui réunit 40 journalistes dont 20 femmes venus des médias publics et privés, est  renforcer leurs capacités en matière de techniques de collecte, de traitement et de diffusion de l’information intégrant la dimension Genre dans les activités et pratiques du journalisme en Guinée dans le but de Partager les principes de communication pour le développement favorisant l’égalité des genres ; outiller les participants sur les règles et techniques de présentation d’un dossier de presse qui tient compte de la dimension genre  et initier les participants sur les techniques de communication axées sur les résultats sensibles au genre

 

Premier à prendre la parole, le Représentant résident adjoint du PNUD, Eloi Kouadio IV,  qui, après avoir exprimé sa satisfaction de prendre part au lancement de cette formation,  a souligné que :  L’intégration du genre dans les politiques nationales, les programmes et projets de développement est une recommandation forte du Plan d’Action de Beijing, mais aussi l’une des directives importantes que le Secrétariat général des Nations Unies a adressée à l’ensemble des agences du Système. Cette thématique est d’autant plus importante que le PNUD, agence lead dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) qui constituent un agenda inclusif en faveur d’un monde équitable, durable et résilient, en a fait, un axe à la fois, central et transversal de ses interventions en Guinée.

Je voudrais me réjouir de l’implication effective des journalistes des médias guinéens dans les questions de l’égalité des sexes, qui constitue une étape préliminaire et indispensable pour la compréhension par l’ensemble des professionnels des médias du concept de genre défini comme une construction sociale qui attribue des rôles, des tâches et des caractéristiques à chaque sexe. Car au-delà de la sensibilisation des professionnels des médias pour produire un discours médiatique exempt de stéréotypes sexistes, cette rencontre offre également un cadre d’échange pour permettre d’appréhender le genre comme un outil d’analyse égalitariste et mieux comprendre son contexte d’émergence.

Mme la Cheffe de Cabinet du ministère de l’Information et de la Communication, Mme Tété Keita, en ouvrant les travaux de l’atelier a commencé par rappeler que la Guinée compte aujourd’hui 60 radios, six chaines de télévisions, plus de 150 titres des journaux et plus de 40 médias en ligne avant de souligner que « Dans le traitement des questions du genre, la priorité du gouvernement et ses partenaires visent à encourager  les journalistes à s’investir dans le traitement des informations sur le genre, afin de provoquer un changement de comportement des communautés. En Guinée, la femme représente 51% de la population mais, très malheureusement, les activités des femmes sont faibles, pour le développement socioéconomique. Cet atelier vise ainsi à permettre d’approfondir la réflexion par rapport aux questions liées au genre en République de Guinée.»

 

Mme la Secrétaire général du ministère de l’Action sociale de la Promotion féminine et de l’Enfance (MASPE) a exprimé ses remerciements au PNUD pour avoir initié cette formation et encourager les journalistes à s’approprier des outils et de communiquer beaucoup plus pour la prise en compte de la dimension.

Cheick Diallo, Directeur national de la Communication du ministère de l’Information et de la Communication et Mr Fofana de la Direction Genre et Equité du MASPE ont été désignés par leurs départements respectifs comme participants à l’atelier.

La première journée a été marquée par des présentations majeures telles que : la Présentation du Document Programme Pays PNUD (CPD 2018-2022) par Sylvain Ki, Responsable du PMSU ; la Stratégie Genre du PNUD, présentée par Mme Safiatou kaba Camara, Point Focal genre du PNUD, les concepts fondamentaux du genre ou lexique genre et Genre et médias par  le Consultant et Spécialiste genre, Kabouya ; suivie de la présentation des Principes de base du journalisme :  Règles d’éthique, de déontologie Technique de collecte, de traitement et de diffusion de l’information ; des  Principes de base du journalisme :  Les règles et techniques de présentation d’un dossier de presse (article de presse) par Kayoko Doré, Consultant et facilitateur de l’Atelier.

MSD/PNUD-Guinée

Catégories:Societé