Les FDS renforcent les capacités de ses structures Genres

www.guinee24.com - - Societé

 

Les travaux de l’atelier de formation des structures Genres des Forces de Défense et de Sécurité ont pris fin vendredi soir à Conakry, en présence du Dr Ousmane Fofana, Directeur de l’Office de protection du Genre et Mœurs (OPROGEM), Représentant le ministre d’Etat aux Affaires présidentielles et à la Défense nationale, le Dr Mohamed Diané, du Point Focal Genre au niveau des Forces de Défenses et de Sécurité (FDS), Mme Adama Hawa Diallo, d' Ibrahima Barry, Coordonnateur du Fonds de Consolidation de la Paix, de Titus Osundina, Directeur Pays adjoint aux Opérations et du colonel Mahamane Ousmane, Expert RSS au PNUD.



Cet atelier de formation des membres des structures genre des FDS qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui Conseils stratégiques de la Réforme du Secteur de la Sécurité a pour objectifs de :
- Permettre aux membres des services genre des 5 secteurs de la RSS de se familiariser les concepts, procédures et outils d’analyse et d’intégration de perspective genre dans les programmes et projets ;
- Mieux comprendre l’esprit, le contenu, les cadres des mises en œuvre des résolutions du conseil de sécurité des nations unies sur femmes paix et sécurité ;
- Créer un espace d’échange et de partage d’expérience et de bonne pratique entre les différentes structures des FDS.

L’atelier est donc destiné à créer des compétences solides sur l’intégration du genre dans les FDS mais aussi renforcer la synergie entre les différentes forces et la collaboration et l’entraide mutuelle dans l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’actions opérationnels, sectoriels ou collectifs. Dans ce cadre le PNUD a appuyé le processus d’élaboration d’une stratégie sectorielle genre des FDS et d’un répertoire des compétences féminines des FDS en 2016. Grâce à ce répertoire et au plaidoyer des femmes parlementaires, des promotions en grades des femmes au sein des différentes FDS ont été réalisées en 2017.

Le Directeur Pays adjoint aux Opérations, Mr Titus Osundina, Représentant le Directeur Pays et Représentant par intérim du PNUD, Mr Lionel Laurens, a salué la tenue de cet atelier avant de revenir sur la constance de l’accompagnement du PNUD : C’est le lieu de rappeler l’appui soutenu et constant du PNUD dans la promotion du Genre en Guinée, d’abord à travers l’élaboration en 2011 de la Politique Nationale Genre et ensuite en soutenant le processus de sa révision en 2017. A ce titre, je me réjouis particulièrement de constater que cette formation initialement destinée aux membres des FDS, s’est ouverte aux autres départements. En effet, 60% des participantes (et participants) proviennent de départements civils, ce qui témoigne de la forte attente de formation.  Dans le cadre spécifique de la réforme du secteur de la sécurité, le PNUD a notamment contribué au renforcement des capacités des membres des différentes composantes du CNP-RSS et du Parlement ainsi que des organes d’enquêtes et de poursuites des VBG incluant la justice militaire. Notons à propos de lutte contre les VBG, que le PNUD, a appuyé la révision de la législation qui a introduit de nouvelles infractions : l’interdiction du harcèlement sexuel, du harcèlement moral, des violences et voies de faits entre époux, du mariage précoce et forcé, du viol, de l’esclavage sexuel. Sur le plan opérationnel, les cellules chargées de la lutte contre les VBG ont été réhabilitées dans les commissariats et Escadrons de la gendarmerie et les capacités de plus de 500 officiers de police judiciaire (dont 20% de femmes) ont été renforcées en technique de prévention et de prise en charge des cas VBG. Un appui technique et matériel a été apporté à l’ONG qui gère la ligne verte (116) pour encourager les dénonciations. 

Pour Monsieur Fofana, Représentant Mr le Ministre d’Etat aux affaires présidentielles et à la Défense nationale a remercié le PNUD pour cet appui dans la poursuite de la dynamique capitalisation et de pérennisation des acquis dans le domaine du genre dans la RSS afin de développer un réflexe genre chez les décideurs et le personnel de chaque secteur de la RSS et créer des compétences solides sur l’intégration du genre dans les programmes et projets à tous les niveaux.

MSD/PNUD-Guinée

Catégories:Societé