Libre opinion : le Dr Ibrahima Kassory Fofana, dauphin du Pr Alpha Condé après le prochain référendum constitutionnel ?

www.guinee24.com - - Politique

 

Depuis un certain temps, les pronostics se penchent peu à peu en faveur du Dr Ibrahima Kassory Fofana pour assurer la relève du Mandela de la Guinée, le Pr Alpha Condé.

 

Si à un autre moment le ministre d’Etat à la Défense, le Dr Mohamed Diané occupait les esprits des uns et des autres pour devenir le Thabo Mbeki de la Guinée, plusieurs observateurs réfléchissent à un autre scénario qui, cette fois-ci milite en défaveur du Dr Diané. Ce, pour certaines raisons estiment-ils : « appartenance à la même ethnie que le Pr Alpha Condé, manque de charisme,  malaise au sein du RPG original dont la grande majorité est mécontente du fait d’être mal récompensée, … ».

Le nom d’Ibrahima Kassory Fofana ressort dans plusieurs milieux ainsi que dans plusieurs discutions pour pouvoir remplacer le Pr Alpha Condé, une fois la nouvelle constitution votée par référendum dont l’un des articles nouveaux va, probablement, porter sur la création du nouveau poste de vice-président de la République. Un poste que le Pr Alpha voudrait confier à son Premier ministre, artisan des consultations nationales.

Selon un haut fonctionnaire de l’Etat connu des rouages du palais Sékhoutouréya et qui a requis l’anonymat, le Dr Kassory, grand commis de l’Etat et technocrate a, un profil qui s’apparente de plus en plus au remplaçant du Pr Alpha Condé à la tête de la République de Guinée. Même s’il « traîne » plus ou moins derrière lui, l’image du régime de feu général Lansana Conté, le Dr Kassory retiendrait quand même, l’attention pour « sa connaissance des réalités profondes du pays et des dossiers, son autorité et son audace ainsi que son sens du management, … ».

D’ailleurs que dire de la manière méthodique par laquelle, le Dr Kassory a mené les consultations nationales, même si elles sont été boudées par cette frange des d’acteurs sociopolitiques (opposition républicaine, une partie de la société civile, … ?).

Aussi, n’oublions pas par exemple des mesures comme l’interdiction des manifestations de rue sur l’autoroute Fidel Castro, la création des postes avancés (P.A) des forces de sécurité et de défense dans plusieurs points, réputés chauds de la commune de Ratoma, à Conakry, le déclenchement de la lutte contre la corruption, … Des mesures bien que critiquées, ont quand même apporté, une certaine accalmie dans la cité et, ont fait « trembler » certains gestionnaires de nos deniers publics au point de contrecarrer cette action par une influence politique. N’est-ce pas des signes qui font justement dire à certains que le pays, après le PRAC, aura besoin d’un homme d’Etat qui sache taper, au moment qu’il faut, du point sur la table. Comme pour dire « finie » les vacances pour ne pas dire, la « recréation » ?

Même si cette hypothèse de Dr Ibrahima Kassory Fofana, « Dauphin » du Pr Alpha Condé  est surréaliste pour d’autres, il ne faut cependant pas la balayer du revers de la main. Car l’homme tient à son image et continue de se montrer à la hauteur.

L’autre élément qui joue en faveur du locataire du palais de la colombe est que la Basse Guinée, au moment venu ne tardera pas à taire ses querelles intestines pour parler d’une seule voix. C’est cela qui manquerait et qui risquerait de faire couler le RPG Arc-en-ciel qui, à date, ne présente aucun « prétendant » dans ses rangs.

Si je n’ai pas parlé de l’opposition républicaine, ce n’est nullement pas une occultation de son existence, loin s’en faut. Mais au rythme où évoluent les évènements, elle s’effiloche de mois en mois, pour ne pas dire d’une année à une autre. Au moment venu, ses membres ou partis constitutifs réussiront-ils à désigner un SEUL CANDIDAT en ne tenant pas compte forcément des arrières bases ou fiefs mais de la nouvelle donne ?  

Encore une fois, « dire feu ne veut pas signifier qu’il y a forcément incendie ! », n’est-ce pas un dicton de Mandé Bèrè ? Ce n’est juste qu’une libre opinion.

Jean Leforestier

 

 

 

Catégories:Politique