L’UPF condamne l’agression du journaliste Hamidou Elhadj Touré

www.guinee24.com - - Societé

 

L’UPF a appris avec indignation la séquestration, intimidation et actes de violence dont a fait l’objet l’un de ses membres au Mali, le journaliste Hamidou Elhadj Touré.



Le directeur de publication du journal en ligne Malimedia.com et président de l’association de soutien à la Cour constitutionnelle, Hamidou El Hadji Touré a été violenté, jeudi 28 novembre, par un officier de l’armée qui se trouve être responsable de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Il a été séquestré et humilié avant de recevoir des menaces de mort, suite à la publication d’un poste sur sa page Facebook qui met en cause la gestion de la CVJR.

Interpeller un journaliste pour avoir exprimé une opinion personnelle sur sa page Facebook, sans aucune forme de procès et sans recours aux moyens de la loi, est une réelle menace contre les libertés fondamentales.

L’Union Internationale de la presse francophone s’associe à la démarche des organisations professionnelles des médias maliens et exprime son soutien au journaliste Hamidou Elhadj Touré.

L’Union Internationale de la Presse Francophone condamne fermement cette agression, demande l’ouverture d’une investigation sérieuse pour mettre la lumière sur cette affaire et appelle au respect absolu des procédures du droit.

Union Internationale de la Presse Francophone

Paris le 03 décembre 2018

Catégories:Societé