MASPFE : ouverture des journées nationales de la mutualiste en Guinée

www.guinee24.com - - Societé

 

Conakry, le 21 mars 2018 – La Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a présidé ce jour, les travaux de la cérémonie d’ouverture des journées de la mutualité en Guinée.

Cette rencontre de Conakry qui permettra de faire la promotion de la place des mutuelles de santé dans la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale en Guinée a connu la présence de son collègue en charge de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, de Rabiatou Serah Diallo Présidente du Conseil Economique et Social mais aussi de Amadou Diallo de la Confédération Nationale de Travailleurs de Guinée.

 

Depuis 2010, le Gouvernement guinéen met en œuvre la politique du Président Alpha Condé à travers les nombreuses initiatives qui concourent à étendre la protection sociale dans le pays. C’est pourquoi plusieurs efforts ont été consentis en faveur de la restructuration et la modernisation de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Au-delà de ces efforts, le gouvernement de la troisième république a concrétisé sa volonté politique à travers d’autres mécanismes et stratégies visant à protéger les Guinéens. Il s’agit notamment de la création et du démarrage du Fonds de Développement Social et de la Solidarité, de l’Institut National d’Assurance Maladie Obligatoire, de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale des Agents de l’Etat ou de la Cellule de Filets Sociaux Productifs. Le Gouvernement est encore allé plus loin en dotant le pays d’une Politique Nationale de Protection Sociale (PNPS) dont l’un des axes stratégiques demeure l’extension de la Couverture Sociale à l’ensemble des populations particulièrement celles qui sont les plus vulnérables.

 

L'engagement de l'Etat Guinéen dans la mise en place d'un socle de protection sociale universelle, permet aux promoteurs de la protection sociale en Guinée d’être fortement engagé dans la promotion de la protection sociale des populations à travers les mutuelles de santé qui sont des organisations communautaires engagées dans la mise en œuvre du principe de solidarité visant la couverture maladie approprié. Basé sur la solidarité, la responsabilité et la qualité, la Présidente du réseau des promoteurs de la protection sociale en Guinée ‘’PPSOGUI’’ dira que ce rendez-vous de Conakry va permettre d’offrir aux acteurs mutualistes, autorité de tutelle, structures d’appui technique et partenaires au développement, les conditions favorables d’un échange fécond véhiculé par des mécanismes opérationnels cohérents capables de maximiser la participation effective du mouvement mutualiste inspiré et conduit par la politique nationale de protection sociale.

 

Poursuivant, Aissatou Noumou Barry a affirmé que l’extension de la couverture sanitaire universelle ‘’CSU’’ au secteur informel aussi bien en zone urbaine, péri-urbaine que rurale et la prise en charge des indigents constituent des défis majeurs pour les acteurs de la protection sociale. Malgré ces défis le mouvement mutualiste observe avec intérêt, l’évolution, tant au niveau national, qu’international, de la thématique de la protection sociale qui met en relief une demande pressante pour plus de solidarité et de justice sociale.

 

Pour sa part, la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a clairement fait savoir aux participants à ces journées de la mutualité en Guinée, qu’il s’agit tout d’abord de la nécessité de disposer d’une stratégie adaptée de communication adaptée pour permettre une large compréhension de tous les acteurs et la nature contributive des mutuelles, bien qu’impérative, est en soi un facteur de blocage en raison de nombreuses considérations socioculturelles et économiques. Selon, Mariama Sylla Diaby il serait judicieux de rappeler l’importance de l’unité d’action des acteurs en ce sens que les interventions disparates er mal coordonnées affectent l’impact des programmes.

 

Pour finir, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a rappelé que la mise en œuvre de la Politique Nationale de la Protection Sociale appelle impérativement l’implication des mutuelles de santé afin de parvenir à la couverture sanitaire universelle. Pour réussir ce pari Mariama Sylla Diaby exhorte le mouvement mutualiste à se structurer, se professionnaliser et avoir un cadre réglementaire très précis en attendant l’adoption à l’assemblée nationale de la loi sur les mutuelles transmises par le département de l’action sociale.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Catégories:Societé