Mines: SMB-Winning s’engage à réhabiliter l’aérodrome de Boké

www.guinee24.com - - Économie

 

Les travaux de l'aéroport de Boké, estimés à 1,5 million de dollars, doivent permettre le décollage - déjà plusieurs fois annoncé et reporté - de la compagnie Guinea Airlines. Aboubacar Sylla, le ministre d’État guinéen en charge des Transports, a confié à la Société minière de Boké (SMB-Winning), qui exploite la bauxite dans le pays, la réhabilitation de l’aérodrome de Boké.


Les travaux, dont le coût est estimé à 1,5 million de dollars, portent notamment sur la réhabilitation de la piste, la construction d’un aérogare, d’un hangar et de bureaux. Ils ont démarré le 13 juillet et devraient se poursuivre jusqu’en septembre, alors que l’inauguration est prévue pour le mois d’octobre, a confié à Jeune Afrique Fadi Wazni, président du conseil d’administration du consortium SMB-Winning et directeur général de United Mining Supply (UMS), la société en charge des travaux.

Le consortium franco-sino-singapourien, dont le siège est en France, et dont l’État guinéen détient 10 % du capital, pourra, en contrepartie de ces travaux dont il assume seul le financement, utiliser ces infrastructures aéroportuaires, qui resteront toutefois dans le patrimoine public.
Nouveau départ pour Guinea Airlines ?

Cette collaboration entre l’État et le consortium sert de prélude au décollage prochain (plusieurs fois annoncé depuis son lancement raté en 2017) de Guinea Airlines. Une ornière dont il est devenu urgent de sortir, estime Aboubacar Sylla, qui rappelle qu’il faut « douze heures par avion, à cause des correspondances, et deux jours par la route », pour se déplacer de Conakry à Monrovia.

À l’origine de la création de la compagnie de droit guinéen, le Groupe business marketing (GBM) de l’homme d’affaires et président de la Fédération guinéenne de football Antonio Souaré et du Français Alain Regourd, PDG de Regourd aviation. Fin janvier 2018, Ethiopian Airlines a remplacé Regourd aviation dans le capital de Guinea Airlines, chiffré à 22 millions de dollars et dont la compagnie éthiopienne est devenue l’actionnaire majoritaire (avec 41 %), devant GBM (39 %).

Avec J.A

Catégories:Économie