Présentation de la Loi de Finances Initiales : le ministre de l’Economie et des Finances parle de "régression du taux de croissance" durant ces dernières années

www.guinee24.com - - Économie

 

Conakry, 6 nov. (AGP) - Le ministre de l’Economie et des Finances, Mamady Camara était hier lundi, 5 novembre 2018, face aux députés guinéens, à l’occasion de la présentation de la loi de finances initiale 2019, à l’hémicycle du Palais du peuple à Conakry.


Dans sa communication de circonstance, le ministre de l’Economie et des finances Mamady Camara a rappelé que, le projet de loi de finances initiales que le gouvernement a soumis aux députés a été élaboré dans un contexte international marqué par un ralentissement de la croissance de l’économie mondiale. Le taux de croissance, dit-il, passerait ainsi de 3,8% en 2017 à 3,7% en 2018 contre une prévision de 3,9%.

En ce qui concerne le contexte national, le ministre a noté que, la croissance s’est établie à environ 10% en 2017 contre 10,5% en 2016, et les projections de croissance en 2018 tablent sur 5,8% en estimation conservatrice.

Ces résultats selon lui, auraient été bien meilleurs dans un contexte social apaisé. Car explique-t-il, la récurrence des troubles sociaux et des grèves syndicales en 2018 ont eu des répercussions importantes sur l’activité économique, paralysant ainsi les grandes zones de production et de consommation.

L’impact de ces évènements sur les finances publiques, rappelle le ministre Camara, a été particulièrement sensible. La baisse de recettes qui en a résulté a nécessité l’élaboration d’une loi de finances rectificatives.
AGP

Catégories:Économie