Revue annuelle de coopération 2018-2022: la Guinée et l'UNICEF harmonisent les idées pour une meilleure coopération

www.guinee24.com - - Économie

 

Conakry, 26 novembre 2018 - La ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine a présidé ce lundi, les travaux de la revue annuelle nationale 2018, du programme de Coopération 2018- 2022 Guinée-UNICEF. Les revues annuelles régionales 2018 du Programme de Coopération Guinée-UNICEF, avaient pour objectif d’asseoir le cadre normatif pour le pilotage du modèle de convergence.


 

En effet, le programme de coopération 2018-2022 entre le gouvernement et l’UNICEF, a été développé dans le contexte du relèvement post-Ebola. Le taux du revenu national brut est successivement passé de 2,3% en 2013 à 1,1% en 2014 et à 0,1% en 2015. Dans son mandat d’appui à la mise en œuvre des politiques publiques, l’UNICEF, à travers le programme de coopération 2018-2022 avec le gouvernement, s’aligne sur les priorités du Plan National de développement économique et Social ‘’PNDES', notamment la LPNDDL qui est le cadre transversal d’orientations et de stratégies pour les réformes en matière de décentralisation.

 

Cette lettre de politique est cœur de la réforme de l’État et de la modernisation de l’administration. Elle met un accent particulier sur la complémentarité de la décentralisation et de la déconcentration. La Guinée compte figurer parmi les économies émergentes d’ici à 2040, une vision reflétée dans le Plan national de développement économique et social 2016-2020. Les piliers stratégiques du PNDES, qui sont tous pertinents du point de vue développement des droits de l’enfant et s’alignent sur les objectifs de développement durable.

 

Ce programme pays qui est en cours d’exécution couvre la période quinquennale 2018-2022 pour un montant total de cent Quarante Trois Millions Quatre Cent Cinquante Mille dollars US (143 450 000 Dollars US). Il appuie les efforts du gouvernement à travers cinq grandes composantes à savoir la survie et le développement de l’enfant, l’éducation de base, la protection de l’enfant, Eau/hygiène et Assainissement et l’inclusion sociale.

 

En se félicitant du thème retenu cette année « théorie de changement en faveur des droits des enfants à l’orée 2030 des objectifs du développement Durable », le Représentant de l’UNICEF a signifié que cette vision perspective, matérialisé par des priorités de développement inscrites dans le PNDES est le cadre référentiel autour duquel, le gouvernement de la Guinée et son institution ont signé en septembre 2017, un nouveau programme de coopération qui s’étend de 2018 à 2022. Selon Marc Rubin, le gouvernement, a mis en place en place des politiques nationales qui sont contributives à un environnement favorable pour la promotion des droits des enfants. Cet environnement de plus en favorable, suivi des nombreux efforts consentis par l’état guinéen des avances notables en faveur des femmes et des enfants ont été réalisés permettant ainsi de réduire le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans reculant de 28%.

 

Pour le ministre de l’administration du Territoire et de la décentralisation conformément à la politique de développement initiée par le Président de la République Alpha Condé, les 40 mères présentes à cette revue annuelle de coopération doivent tirer le meilleur enseignement durant les travaux qui découlent de cette rencontre, car, l’avenir de la décentralisation de demain est dans leurs mains. C’est pourquoi Bouréma Condé invite les communes de convergences à travers les actes qu’ils vont poser fassent tache d’huile pour créer l’émulation pour faire en sorte que la mise en échelle que le département de l’administration du Territoire et de la décentralisation prévoit pour que cet exercice s’étend aux autres communes de la Guinée pour permettre de voir la visibilité de ce travail sur le terrain.

 

Pour sa part, la ministre de la Coopération et de l’intégration Africaine dira que la vision et le leadership du gouvernement ont permis de définir un cadre clair des priorités nationales de développement à travers le plan national de développement économique et social (PNDES) pour la période 2016-2020. A ce titre, l’initiative de communes de convergence, développée par le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation mérite une attention particulière, afin de servir d’outil de mise en œuvre du PNDES au niveau des collectivités locales. La bonne conduite de cette initiative serait à même de créer un environnement favorable à la consolidation de la gouvernance locale, de la décentralisation et à mutualiser les interventions des bailleurs de fonds et des partenaires au développement en appui à la maîtrise d’ouvrage des collectivités locales explique-t-elle.

 

Pour finir, la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine a clairement affirmé qu’en organisant cette revue, le gouvernement démontre sa détermination à mettre en œuvre, au niveau local, l’agenda du PNDES et à promouvoir la décentralisation des engagements au niveau communal, pour faire de nos communes rurales et urbaines des « communes modèles » en matière de développement territorial. L’exercice devra nous permettre, de nous prononcer sur la pertinence des stratégies du programme de coopération avec l’UNICEF, de mieux appréhender les atouts, les forces et faiblesses du programme et d’envisager les mesures correctives en vue d’une poursuite judicieuse du programme.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Catégories:Économie